AntiPass-Sqy

60454 pages visitees

Témoignages

Cliquer sur les boutons pour afficher les autres pages

Témoignages

  • Témoignages poignants

    Sur le site verity-france

  • Vécu, dans une pharmacie

    Une dame se présente à la pharmacie. Elle demande un médicament pour soigner son mal de gorge. La pharmacienne lui dit alors qu'il faut faire un test Covid ! La dame a du insister fortement pour obtenir son médicament, sans accepter de faire un test Covid. L'attitude de la pharmacienne vis à vis de sa cliente a été suffisamment désagréable pour que cette dame pense utile de nous relater le fait.
    La focalisation et la peur du Covid font plus de dégâts que la maladie elle-même.

  • Alliance for Human Research

    Un groupe d’oligarques a capturé les gouvernements
    Ecouter Vera Shava

  • Perte de mémoire

    Monsieur Untel(*) a été vacciné contre le Covid. Lors de la première piqûre il n'a remarqué aucun problème. Par contre lors de l'injection de rappel, il a ressenti nettement des pertes de mémoire. Lui qui est bi-lingue, avait des difficultés à s'exprimer en français et a remarqué qu'il réutilisait sa langue natale, ce qui surprenait ses interlocuteurs. Lors du second rappel, le phénomène inquiétant est réapparu. Heureusement pour Monsieur Untel, tout semble revenu normal aujourd'hui. Monsieur Untel n'a pas fait de déclaration d'effet secondaire du vaccin.
    (*) Monsieur Untel ressortissant algérien ne souhaite pas communiquer son nom.

  • Thrombose

    Monsieur Fernandes a été vacciné contre le Covid. Dès la première piqûre il a remarqué qu'une de ses jambes avait anormalement gonflée et durcie. Il a eu le réflexe d'aller consulter rapidement et a su qu'il était victime d'une thrombose. Lorsque je l'ai rencontré, il portait encore un bandage sur sa jambe.
    Monsieur Fernandes ne sait pas si l'effet secondaire du vaccin a bien été enregistré par le médecin qui l'a soigné.

  • Urticaire, démangeaisons

    Madame Braud a été vaccinée contre le Covid. Peu après la première injection, elle a eu des traces nettes d'urticaire. Elle a consulté son médecin traitant qui lui a prescrit de la Cétirizine arrow lab un anti démangeaisons qui a fait effet. Par précaution, lors des deux injections suivantes, Madame Braud a pris ce médicament. Elle affirme qu'elle refuse toute nouvelle injection désormais ! Il faut dire que malgré la vaccination, Madame Braud a eu la maladie et dû être soignée par covisoins.fr.

Remarque: tous les témoignages ci-dessus, ont été relevés dans notre proche entourage.

  • Message de Sophie Rainville, infirmière à ses collègues

    Aujourd’hui je m’adresse à mes collègues infirmières qui font la piquette aux enfants :
    Selon notre Ordre Professionnel (OIIQ) tu dois obligatoirement savoir ce que tu donnes à ton patient, soit :
    - La classe du médicament
    - Le mécanisme et le pic d'action
    - Les effets thérapeutiques recherchés
    - Les principaux effets indésirables
    - Les conditions d'administration
    - La posologie usuelle selon le type de clientèle
    - Les contre-indications
    - Les interactions médicamenteuses et alimentaires
    - Les éléments de surveillance clinique

    Étant une injection toujours en cours d’expérimentation …
    - Te rend tu comptes que c’est contre nos principes de base de notre profession ?
    - As-tu fait tes propres recherches avant de piquer un enfant sans agir en « infirmière-robot 2021 » ?
    - Savais-tu aussi avant de piquer un enfant, que l’injection n’empêchera PAS la transmission du virus ?
    - Savais-tu que grand-maman & grand-papa sont déjà très bien protégés par leur propre vaccin ?
    - Savais-tu que le gouvernement vaccine les enfants pour les « protéger contre les formes graves du virus » … alors qu’ont sait que les enfants ne développeront JAMAIS de forme grave de la COVID !
    - Savais-tu que la COVID n’a jamais tué un enfant … mais que le vaccin donne minimum une conséquence grave à 1 sur 10 000 enfants, soit 35 enfants au Québec sont assurés d’avoir : un trouble au niveau du cœur, paralysie, perte de la vue, troubles rénaux … ou même la mort ?

    Tu veux vraiment être cette infirmière qui joue à la roulette russe avec un produit expérimental sur nos enfants ?
    Réfléchis. C’est encore légal.

Edité le:05/09/2022

 

Association-Ginux et générée par web concept en :0.019 secondes