AntiPass-Sqy

60479 pages visitees

Covid tests

Sur Karry Mullis, l’inventeur du PCR, et ses critiques sur Fauci et la méthode de détection du SIDA avec le VIH.

Voix off:
Dr Karry Mullis a reçu le Prix Nobel de chimie en 1993 pour son invention de la réaction en chaîne par polymerase, le PCR.
C’est une méthode d’analyse et ça n’a pas été conçu pour tester un virus. Mullis explique pourquoi:
"Le PCR si vous l’utilisez bien vous pouvez trouver presque n’importe quoi sur n’importe qui, et ça commence à vous faire croire à cette sorte de notion bouddhiste selon laquelle tout est contenu dans tout ...
Si vous pouvez amplifier une seule molécule jusqu'à quelque chose que vous pouvez vraiment mesurer, ce que la PCR peut faire, alors il n'y a que très peu de molécules qui y échappent donc cela pourrait être considéré comme une mauvaise utilisation mais c'est juste pour prétendre que c'est significatif. (N.B: Il parlait là du PCR pour détecter le VIH notamment)"
Voix off:
Le Test PCR peut potentiellement trouver tout ce que vous cherchez. Cela dépend du taux d’amplification, du nombre de cycles que vous fixez. Et c’est exactement ce qui a été fait.
Le protocole officiel pour détecter le Covid-19 a créé une ouverture à des faux positifs pour fausser les résultats.
Ils appellent ça les “asymptomatiques".
Parce que c’est un mensonge.
Ces gens n’ont pas de symptômes car ils n’ont pas le Covid-19.
Ils le font aujourd’hui parce qu’ils l’ont déjà fait dans le passé. Et s’en sont toujours sortis malgré ça.
Il y a 30 ans, Anthony Fauci, le chef du NIH, s’est fait un nom en poussant pour de plus grandes doses du médicament hautement mortel AZT et pour d’autres chimiothérapies trop dangereuses pour être approuvées pour les patients atteints du Sida.

Kary Mullis a été embauché pour mesurer le taux du VIH dans les prises de sang des gens avec sa technique du PCR.
Il travaillait (pour eux) en partant du principe que le VIH était la cause probable du SIDA.
Mais quand il a cherché des preuves, il n’en a trouvé aucune.
Ils ont juste tout inventé.

Mullis:
"J’ai cherché des papiers... J’ai demandé à quelques virologistes qui m’ont dit que je n’avais pas besoin de références ... car on ne sais pas d’où ça vient.
Comment est-ce que je peux le savoir ?
Et il s’est avéré que personne ne savait.
C’est là où j’ai commencé à avoir vraiment peur sur ce sujet.
Car je me suis rendu compte que personne ne savait rien là-dessus.
Personne ne savait vraiment.
Tout ce truc est une grande imposture !"

Mullis a indiqué combien le CDC perdait d’argent et comment la connection VIH/SIDA a ramené leurs bénéfices au plus haut.
Et comment des hommes au plus haut rang étaient tous dans le coup.
Karry Mullis savait que ces hommes étaient de dangereux imposteurs.

Mullis:
"Ils ne vont pas laisser des gens approfondir et se poser des questions. Ils peuvent aller très loin pour empêcher ça. Et je ne veux pas être avec eux."

Voix off:
Mais Mullis continuait à en parler librement.
Quand la NBC l’a approché pour faire un documentaire sur son travail, Mullis les a convaincu d’y inclure le débat sur le VIH.
Après presque une décennie sans couverture médiatique sur ce débat.
Dans une interview de 1994 avec Célia Farber du magazine SPIN, Mullis s’est notamment exprimé sur son intention de démasquer Anthony Fauci et Robert Gallo.
Il a dit qu’il était déterminé à "poursuivre ce petit salopard (Fauci) de sa voiture jusqu’à son bureau.
Un prix Nobel qui essaie de poser une question simple à ceux qui ont dépensé 22 milliards de dollars et tué 100 000 personnes. Il faut que ça se passe à la télé.
Je ne suis pas réticent à cela.

Voix off:
Malheureusement peu de gens écoutaient à l’époque.
Et le 7 Août 2019, à peine 3 mois avant le premier arrêté sur le Covid-19, Karry Mullis âgé de 74 ans, un lauréat du Prix Nobel, l'inventeur du test PCR, un homme qui avait eu à cœur de démasquer Anthony Fauci, est mort d’une pneumonie. Le timing de tout ça est un mystère pour beaucoup d’entre nous.

👉🏻 Source Mullis interviewé sur le PCR qui critique Fauci en Mai 1996: lien + archive Traduction:👇🏻 t.me/ChrisInfosTrumpAndCo


A Pékin, la peur du COVID provoque une folie du dépistage

Voir article Le courrier des statèges

Tests Covid, que disent-ils ?

Le Covid est une maladie qui peut être dépistée par des tests selon le Ministère de la Santé !
Or, aucun de ces tests n'est fiable parce qu'il ne détecte que la présence du virus. Un test positif ne signifie pas que l'on est malade mais simplement qu'on est porteur du virus. Ce qui arrive très souvent puisqu'il circule beaucoup. Le diagnostic médical est nécessaire pour déterminer si on est malade ou non (asymptomatique). Bref on peut se demander si le dépistage par test est bien utile !
Le test PCR ne dit pas si vous êtes malade (vidéo)
Lire, le test est une fumisterie
Ou encore télécharger ce texte ici

Vous avez peut être reçu par mail un message de l’école vous invitant à faire procéder à un test salivaire à votre enfant. Quoique le message soit rédigé de façon très péremptoire, ce test n’est absolument pas obligatoire, puisqu’il nécessite la signature d’une fiche de consentement.

Pourquoi faire tester votre enfant ?
• Si le nombre de cas covid augmente dans la population actuellement, il ne s’accompagne pas d’une augmentation des hospitalisations. Le virus ayant évolué, sa létalité n’a plus rien à voir avec le virus initial de Wuhan, celui de mars 2020. Des ‘cas’ ne sont pas des malades.
• Les enfants, s’ils sont porteurs, ne sont quasiment pas affectés par la maladie et sont très peu contaminants (Cf analyse de l’Institut Pasteur (https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/covid-19-ecoles-primaires-pas-transmission-importante-du-virus-entre-enfants-ou-enseignants). Le fait qu’ils soient porteurs sans être malades est signe de l’acquisition progressive de l’immunisation collective naturelle (très sûre puisque ciblant le virus dans son intégralité).

Pourquoi refuser de faire tester votre enfant lors de campagnes de tests massives ?
• Pour ne pas alimenter des statistiques dont il pourrait être fait mauvais usage : le laboratoire Pfizer fait actuellement le forcing pour faire accepter la vaccination ARNm (toujours expérimentale jusqu’en 2023 – source: ANSM) chez les enfants de moins de 11 ans, alors même qu’ils ne sont pas concernés par cette maladie et que par ailleurs, la vaccination n’empêche pas la contamination, comme le Conseil Scientifique l’admet lui-même.
• Notre gouvernement, sous la houlette de ce même Conseil Scientifique dont plusieurs de ses membres ont des conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique, va promouvoir la vaccination des 5-11 ans à l’horizon de janvier 2022 – info disponible sur le site du Ministère de la Santé -, occultant le fait que la covid 19 se soigne bien en traitement précoce (Cf interview de Gérald Kierzek sur Le figaro live du 25/11/2021: ‘Covid19: ce qu’il fallait faire?’).
Et tous les indicateurs, même biaisés (confusion entre nombre de cas/ nombre de malade, prise en compte de faux positifs dans des tests pratiqués en très grande quantité, exploitation de faits divers non vérifiés ou non vérifiables), seront utilisés pour convaincre les parents que cette vaccination est indispensable, alors même que c’est une absurdité médicale au vu de la balance bénéfice-risque pour cette tranche d’âge.
• Aux Etats-Unis, la vaccination des 5-11 ans a été validée à la mi-novembre sur la base d’une étude fournie par… Pfizer lui-même. Fin novembre - étrange coïncidence ! - une campagne massive de tests chez les plus jeunes est lancée par nos autorités...

Rappelons que Pfizer a été à de multiples reprises condamné au pénal pour la mise sur le marché de substances dangereuses. Il a aussi été condamné pour pratiques commerciales illicites. Au vu du nombre important d’effets indésirables graves observés après la vaccination à ARNm et rapportés sur le site de l’ANSM, faut-il vraiment donner des arguments fallacieux pour la vaccination des enfants en alimentant les statistiques sur le nombre de ‘cas’ covid - ou prétendus tels - chez les moins de 11 ans, alors que ce nombre de cas n’est pas significatif médicalement parlant, d’une situation sanitaire grave ?


Edité le:24/06/2022

 

Association-Ginux et générée par web concept en :0.02 secondes