Plainte déposée au TPI contre Von der Leyen & Co ! Voir page Accueil

Actualités et Qui sommes nous (en fin de page)

Les européens suppriment 4 milliards d'euros de vaccins anti Covid inutilisables
Il s’agit peut-être de l’un des gâchis les plus coûteux de l’histoire de l’Europe occidentale. Pas moins de 215 millions de doses de vaccin anti-Covid ont été tout bonnement mises à la poubelle par les États membres de l’Union européenne, ...
Voir la suite de l'article et ses sources, ici

Plainte déposée au TPI contre Von der Leyen & Co
Plainte contre les responsables des accords sur l’achat des vaccins entre l’UE et Pfizer. Elle rejoint d’autres accusations judiciaires en cours sur cette affaire. Bill Gates, Tedros Ghebreyesus, Albert Bourla et d’autres poids lourds sont mis en cause.
Article à lire en détail ici



Conférence de presse au parlement européen sur les vaccins Covid (21/11/2023)
La conférence en entier
1ère intervention de Marcel de Graaff
2ème intervention de Joachim Kuhs
3ème intervention de Willem Engel

Vaccin Gardasil à l’école: mort d’un collégien en France
Ce drame s’est déroulé dans un collège près de Nantes le 19 octobre dernier, drame d’autant plus regrettable que le lien de cause à effet entre les rares cancers ciblés et les papillomavirus n’est pas établi avec certitude.
La décision présidentielle d'Emmanuel Macron de faire vacciner massivement les collégiens contre le papillomavirus (HPV ou VPH en français) avait été qualifiée de «honteuse» par le journaliste scientifique Xavier Bazin.
Voir l'article de presse ici

Nos médecins sont-ils encore libres? Un docu les fait parler
Voir l'article de presse ici

Réaction d'Etienne Chouard sur les vaccins
Etienne Chouard a lu de nombreux livres sur les vaccins afin de forger son opinion qu'il nous livre ici
La réaction d'Etienne Chouard
voir aussi Chapitre 1 des Tortues jusqu'en bas ici

Articles récents publiés sur CovidHub
Interview de Louis Fouché
Nobel de médecine ou d'économie ?
Interview de Daniel Künzi réalisateur

Lettre aux parents d'enfants élèves de 5ème
Madame, Monsieur, Chers parents,
 Les enfants de 5e font partie de la campagne de vaccination décidée par le gouvernement pour le papillomavirus. Vous vous posez certainement des questions et nous souhaitons vous apporter des éléments afin que vous puissiez prendre une décision libre et éclairée ...
 Lire la lettre entière ici
Vidéo importante sur Gardasil

Lettre ouverte d'un collectif de médecins envoyée à la Presse et à l'Ordre des médecins
Bruxelles, le 12 septembre 2023
Messieurs les Présidents, vice-Présidents, Membres effectifs et suppléants des Ordres des Médecins régionaux et de l’Ordre national des Médecins,
La confiance en notre Ordre a atteint un point de rupture...
Des milliers de médecins ont accepté, jusqu’à aujourd’hui, de se conformer à la Doxa et à la censure imposées par des autorités de santé manifestement sous emprise des grands laboratoires pharmaceutiques et de leurs "experts".
Par prudence, par soumission, pour éviter des ennuis, nous avons longtemps accepté de nous taire et d’obéir. Mais avec nos patients, dans la discrétion de nos cabinets, prudemment, à demi-mot, nous étions déjà nombreux à émettre des doutes et des nuances par rapport au discours officiel que ces autorités tentent de nous imposer ...
Voir la suite ici au format pdf

Invitation à se faire vacciner contre le Covid ... à boycotter
Ce matin (16/09/2023) sur France Info, on annonce une reprise de malades du Covid !
C'est la rentrée pour tous y compris les virus ... on nous fait croire que c'est inquiétant alors que cette niéme version du virus est bénigne et on en profite pour inviter les gens que l'on a bien inquiétés à se faire vacciner ... tout à fait inutilement puisque l'on sait maintenant que ces vaccins sont inefficaces et qu'il est stupide de vacciner pendant la maladie !
Un vrai vaccin c'est celui qui est injecté avant d'être infecté et qui protège réellement du risque d'attraper cette maladie !
--->> REFUSONS CETTE VACCINATION BIDON ! <<---

A écouter pour se rassurer
Louis Fouché et Pierre Chaillot s'expriment

Ce jeudi 10 août 2023, Le Parisien titre « Le Covid, mauvaise surprise des vacances »
et sur les pages 6 et 7 sous la rubrique Médecine, il développe Covid-19 L’invité surprise de l’été. La journaliste a interviewé une certaine Gaëtane qui a encore la voix éraillée après 5 jours de maladie, sa mise au ban, la désinfection de sa chambre, le masque sur le nez …
De la même façon on pousse aux tests (non nommés, sans doute PCR) qui détectent la moindre trace du virus Covid … même si on n’est pas malade !
Il est fort probable que les conditions climatiques contrastées en France ont favorisé des épisodes de maladies contagieuses telles que le rhume, la grippe ou le covid.
Sachant que les symptômes de ces maladies sont très similaires, n’est-il pas tendancieux de ne parler que du covid ? Ne s’agit-il pas d’une manipulation des pro vaccins covid voire des labos et de leurs lobbies ?

Un expert, Mircea Sofonea de l’université de Montpellier analyse :
… de rares données … se dit dans l’impossibilité de connaître son ampleur … rares éléments objectifs … mais parvient à assurer, sans preuves réelles, qu’il y a reprise épidémique !

A la question Comment expliquer ? (qui n’a pas de sens en réalité) il voit comme Madame Soleil :
- le déclin immunitaire, soit l’inefficacité du vaccin
- la nouvelle et dernière mutation
- la promiscuité

A la question Mais les hôpitaux ne sont pas débordés ? Ne sait pas répondre !

A la question Que dire à la population ? Surtout ne pas la brusquer par des messages trop restrictifs qui seraient inaudibles (en clair : rejetés) et sa dernière phrase résume bien qu’il ne sait rien …
Sinon, on sera totalement dans le brouillard …

Je suis admiratif devant la journaliste qui a réussi à écrire un article sur deux pages pleines avec si peu d’informations fiables.
Je critique vertement la rédaction du journal qui a autorisé la publication d’un tel texte manipulateur pour ne pas dire mensonger et je réprouve fortement l’affichage de photos de femmes masquées !
Les femmes seraient-elles donc plus faciles à manipuler ?

Ce vendredi 11 août 2023, Le Parisien enfonce le clou covid avec une page 9 presque complète titrée « Faudra-t-il se vacciner contre le Covid à la rentrée ? » L'article est encore plus nébuleux que le précédent.
On y apprend néanmoins que depuis le début de l'année:
- médecins et pharmaciens ne reçoivent plus aucune demande pour se faire vacciner !
- que pourtant la Haute Autorité de Santé a recommandé une nième dose pour les personnes à risque et ceux qui les cotoient
- qu'il est difficile de dénombrer les personnes touchées par le Covid
- que le vaccin a une efficacité très limitée (quelques semaines),
- que les médecins savent qu'il ne suffit pas pour se protéger !
- que les vaccins adaptés au dernier variant Covid ne sont pas encore disponibles.
La réponse posée par le titre de l'article est claire: surtout ne pas se faire vacciner Covid !

Ce samedi 12 août 2023, Le Parisien consacre encore une page complète avec le titre « Les questions que l'on se pose avec le retour du Covid » On y apprend que :
- les symptômes du covid sont les mêmes que ceux d'une grippe (fièvre, frissons, courbature, maux de tête) et
- qu'il par conséquent difficile (comprendre impossible) de distinguer d'une grippe ou d'un gros rhume !
- que le nouveau variant EG.5.1 nommé Eris serait plus contagieux que Omicron mais moins virulent ,
- qu'une campagne vaccinale officielle est attendue en octobre ...
En clair et sans déconeur:
- il ne faut pas avoir peur de ce virus,
- il ne faut pas céder à cette propagande des pro-vaccins Covid qui cherchent sans doute à écouler des stocks,
- il faut refuser une nouvelle dose totalement inutile !


Source: francais.medscape.com
Complications après vaccination contre le Covid-19
Les demandes d’indemnisation s'accumulent
Paris, France — Plus de deux ans après les premières vaccinations contre le Covid-19, la majorité des demandes d’indemnisation pour des complications survenues après les injections sont toujours à l’étude en France. D’autres pays, comme le Royaume-Unis ou l’Australie, sont dans la même situation. En Allemagne, la voie judiciaire est privilégiée: 350 actions en justice ont été initiées pour demander réparation aux laboratoires producteurs des vaccins.
Les chiffres ont été révélés ce mois-ci au Sénat, lors de la commission des affaires sociales. L’Organisme national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam) a reçu 1 020 demandes d’indemnisations pour des problèmes de santé apparus après la vaccination contre le Covid-19. Jusqu’à présent, 72 personnes ont été indemnisées. Les montants n’ont pas été communiqués.
« Au 30 juin, l’Oniam s’est prononcée sur le droit à l’indemnisation des demandeurs dans 241 dossiers, dont 30% en faveur d’une indemnisation », a indiqué devant la commission François Toujas, président de l’Etablissement français du sang (EFS) et candidat à la présidence de l’Oniam. « Il reste 768 demandes en cours d’instruction ».

150 millions d’injections en France
Selon un décompte de  l’Agence nationale du médicament (ANSM), plus de 150 millions d’injections de vaccins anti-covid ont été réalisées en France, dont une grande majorité avec des vaccins à ARNm (Pfizer-BioNTech pour 78% cas et Moderna pour 15%).
Depuis le début de la vaccination, 193 571 cas d’effets secondaires ont été déclarés en France, dont 25% sont considérés comme graves. Un cas déclaré d’une ou plusieurs complications donne lieu à une déclaration de pharmacovigilance, mais « ne signifie pas forcément que l’événement est imputable au vaccin », précise l’ANSM.
Les dossiers de demande d’indemnisation concernent majoritairement des effets secondaires survenus après injection du vaccin à ARNm Pfizer-BioNTech (691 demandes sur un total de 1 020). Les indemnisations attribuées par l’Oniam concernent « principalement des myocardites ou des péricardites », a précisé François Toujas, des inflammations associés aux vaccins anti-Covid.
Sur l’ensemble des dossiers déposés, 211 portent sur des troubles cardiaques, dont une majorité de péricardite. Viennent ensuite les troubles neurologiques (196 dossiers, dont 33 pour des paralysies faciales), des AVC, thromboses ou embolies pulmonaires (129 dossiers), des troubles articulaires (91), des troubles auditifs (67) et des troubles dermatologiques (31).

129 expertises médicales en cours
Pour établir le lien avec la vaccination, l’Oniam peut avoir recours à une expertise médicale pour examiner la personne, évaluer les préjudices et déterminer l’origine des troubles. Pour les quelques 700 demandes en cours d’instruction, 129 missions d’expertise sont actuellement menées par l’Oniam qui doit donner sa décision six mois au plus tard après réception du dossier.
Placé sous la tutelle du ministère de la Santé, l’Oniam a pour objectif l’indemnisation à l’amiable des victimes d’accidents médicaux, sans passer par une procédure judiciaire. Facultative et gratuite, la demande d’indemnisation est ouverte aux dommages faisant suite à une vaccination obligatoire
Lorsque l’organisme estime que le dommage est indemnisable, elle détermine le préjudice et propose à la victime un montant de compensation, qui peut être contesté par la suite par le bénéficiaire devant un tribunal administratif.
D’autres pays ayant mis en place un système similaire font face à de nombreuses demandes liées à la vaccination contre la Covid-19. C’est le cas de l’Australie, qui propose d’indemniser les personnes ayant dû débourser au minimum 1 000 dollars australiens (610 euros) pour traiter un problème de santé après l’injection de l’un des vaccins utilisés contre le SARS-CoV2.

En Australie, plus de 4 millions d’euros versés
Le ministère de la santé australien conditionne toutefois le dépôt de dossier aux complications reconnues comme liés à ces vaccins. Récemment la liste a inclus le syndrome de fuite capillaire (vaccin Novavax), la thrombose des sinus veineux sans thrombocytopénie (AztraZeneca) et l’érythème polyforme majeur (Moderna et Pfizer), qui sont venus s’ajouter aux autres complications pouvant donner droit à une compensation.
Plus de 3 500 dossiers ont été déposés et le ministère australien est mis sous pression, accusé de trop tarder dans l’analyse des demandes. En avril dernier, 126 réclamations ont reçu un avis favorable et ont conduit à une indemnisation pour un total de 7,2 millions de dollars australiens versés, soit une moyenne de 57 000 euros par dossier, rapporte le Sydney Morning Herald.

Au Royaume-Uni, les autorités ont mis en place un système, le Vaccine Damage Payment, pour indemniser les personnes confrontées à des problèmes de santé après une vaccination obligatoire en général. Si le lien est avéré et que le vaccin a provoqué une grave invalidité (handicap à plus de 60%), un montant unique de 120 000 livres (140 000 euros) est versé à la victime.
Selon des données du National Health System (NHS) révélées le mois dernier, 5 700 demandes d’indemnisation ont été déposées, dont 430 concernent des personnes décédées après avoir reçu le vaccin. Les autorités ont répondu favorablement à 96 demandes et ont déjà versé 8,6 millions de livres, soit presque 10 millions d’euros.

Premiers procès en Allemagne
En Allemagne, ce sont les fabricants de médicaments et de vaccins qui sont tenus de verser des dommages et intérêts pour des effets secondaires survenus après un traitement. La voie judiciaire est donc l’unique option pour les personnes se disant victimes du vaccin contre le Covid-19.
Le mois dernier s’est ouvert à Hambourg le premier procès visant le laboratoire BioNTech qui a développé le vaccin à ARNm Comirnaty, le plus utilisé dans les pays occidentaux. Il a finalement été reporté à une date ultérieure. La plaignante, affirme avoir souffert de douleurs dans le haut du corps, de fatigue et de troubles du sommeil après avoir reçu le vaccin. Elle réclame 150 000 euros.
Début juillet, le tribunal de grande instance de Rottweil a examiné la plainte d’un homme qui attribue également au vaccin de BioNTech la perte de la quasi totalité de la vue au niveau d’un oeil. Devant le tribunal, le plaignant a décrit des sensations étranges et des difficultés à trouver ses mots après avoir reçu la deuxième dose. La perte de la vision a été progressive. Il réclame également 150 000 euros de dommages et intérêts.
Plusieurs actions en justice ont été lancées Outre-Rhin. Selon l’agence de presse allemande DPA, 350 plaintes ont été déposées afin d’obtenir réparation après vaccination contre le Covid-19.

 Covid non censuré – Uniquement les faits!
Durant tout l’été 2023, l’anthropologue Jean-Dominique Michel, expert mondial en santé publique, fait le bilan des trois ans de «crise sanitaire» qui ont sidéré l’humanité entière.
En 8 semaines et 40 épisodes quotidiens de 10 minutes chacun, il revisite les informations diffusées par les autorités et les médias à la lumière des données officielles et des études scientifiques indépendantes.
L’anthropologue franco-suisse offre un accès libre au grand public à une analyse compréhensible, à des faits sourcés et vérifiables, sans conflit d’intérêt, sans style agressif. Pour permettre, dit-il, à chacun de se forger librement sa propre opinion sur ce qui a secoué le monde depuis le début de 2020. Il propose aussi à ceux qui jugent important de soutenir une vision différente des versions officielles de le faire sur le site www.jdmichel.tv

Cette série évalue la «Doxa» du covid telle qu’elle a été présentée au public:
– Cette pandémie constitue un danger mortel pour chacun
– Aucun traitement précoce ni aucune prévention ne sont disponibles
– Des mesures strictes sont indispensables: confinement, masque, pass, fermetures…
– C’est seulement le vaccin qui pourra nous protéger.

Au fil des épisodes, les questions suivantes sont explorées de manière exhaustive:
1. Cette pandémie était-elle si exceptionnellement grave?
2. Les mesures prises étaient-elles réellement nécessaires et utiles?
3. Quels ont été les dommages collatéraux des politiques sanitaires?
4. Les injections géniques étaient-elles sûres et efficaces?
5. Qui a pris les décisions des politiques anti-covid, au niveau national et mondial?
6. Les agences de santé ont-elles été intègres et honnêtes?
7. Y a-t-il eu ou non une manipulation organisée des informations et des pratiques médicales?
8. Cette crise aurait-t-elle permis de tester l’adhésion des populations à des privations de liberté?

Source : https://www.covidhub.ch/covid-sans-censure-40-episodes/

Chaque épisode journalier peut être visionné ici sur notre page dédiée et sur les canaux de Jean-Dominique Michel :
Web TV : http://www.jdmichel.tv
Telegram : https://t.me/jdmichel
Twitter : https://twitter.com/MichelJeanDomi1
Odysee : https://odysee.com/@JeanDominiqueMichel
Crowdbunker : https://crowdbunker.com/@anthropo-logiques
Facebook : https://www.facebook.com/jean.dominique.michel.officiel

Covid-19 : sans soin, on survit moins bien
Les vaccins anti-Covid-19 avaient besoin qu’il n’existe aucun traitement alternatif pour s’imposer sur le marché. Il fallait donc tuer dans l'œuf toute tentative d’apaiser la peur ou de soigner les malades.
À ce titre, il y a bien une expérimentation qui a été menée à grande échelle en France : celle de ne pas soigner les malades. Grâce à cette expérimentation réalisée en 2020 et 2021, nous savons dorénavant que moins on soigne les gens et plus ils meurent.
👉 Voir étude statistique réalisée ici

DEBRIEFING- Le 13 juin dernier, Me Gaëtan Rothdiener a obtenu l’annulation de certaines mesures prononcées par Olivier Véran lors de la crise sanitaire. Celles-ci concernaient le contrôle de l’obligation vaccinale des professionnels de santé libéraux. Il nous explique les raisons de ce désaveu du Conseil d’État et la portée de cette décision, qui pourrait servir à d’autres praticiens injustement discriminés.
Me Gaëtan Rothdiener est avocat en droit public au barreau de Dijon. Il représente les intérêts d’un pharmacien suspendu qui fait l’objet de plusieurs contentieux du fait de sa non-vaccination. Ce dernier a obtenu gain de cause devant le Conseil d’État le 13 juin dernier. La plus haute juridiction administrative a jugé qu’Olivier Véran était allé au-delà de ses pouvoirs lorsqu’il a organisé le contrôle de l’obligation vaccinale des pharmaciens.
Cette victoire est aussi l’occasion de constater la violence des mesures dont ont été victimes les libéraux de santé durant la crise sanitaire. L’avocat n’exclut pas l’idée que le ministre de l’époque ait sans doute "voulu faire peur aux praticiens, quitte à se faire annuler un ou deux ans plus tard". Il n’en reste pas moins que la décision qui vient d’être prononcée par le Conseil d’État peut servir à d’autres soignants ou personnels assimilés qui souhaiteraient obtenir réparation.

Quelques documents fort intéressants à lire ...

Des militaires canadiens portent plainte contre leur direction suite aux conséquences de l'obligation de vaccination Covid qui leur a porté préjudice !
👉 Voir document pdf ici

Le Conseil d'Etat déboute une décision d'Olivier Véran
👉 Voir document pdf ici

Vaccins ARNm, dévoiement de la science, Covid ...

"J'ai le devoir d'informer mes concitoyens", dit Jean-Paul Bourdineaud, toxicologue.
👉 Voir son interview ici

Le covid fait encore des dégâts !

Même si le covid ne tue presque plus, même si le covid peut être vu comme une maladie bénigne au même titre qu’un rhume carabiné ou une grippe, le covid frappe encore les gens d’hystérie collective !
Valérie, une très proche de ma famille a malheureusement subi les conséquences de cette hystérie.
Certes elle avait contracté une maladie qui la faisait sans doute tousser plus que d’habitude. Sans doute cela l’affaiblissait quelque peu ; pourtant elle a voulu profiter d’un voyage de 3 jours organisé pour les anciens et surtout les anciennes de sa commune. Mal lui en a pris !
En effet ces dames très inquiètes de leur propre santé (*1) ont exigé que Valérie passe un test nasal de détection du covid. Ce test s’étant révélé positif (*2), ces dames ont exigé l’isolement de Valérie, la privant de la possibilité de continuer à profiter de son séjour touristique ; pire lui interdisant de revenir chez elle dans le bus commun !
Valérie a du alerter son assureur qui lui a donc permis de se faire rembourser d’un retour en taxi !

La mésaventure de Valérie ne sera pas relatée dans les journaux. Cet épisode d’hystérie collective ne sera pas diffusé dans les grands médias. Pourtant, cet épisode mérite largement d’être relaté et commenté.
En effet, clairement ces dames se sont affolées sous l’emprise de la peur qui a été distillée par le président, son gouvernement et les grands médias en 2020 ; clairement, cette peur est restée ancrée et fait bien plus de dégâts que le covid même !
Car la solidarité, le bon sens et l’entendement auraient dû indiquer la mesure normale à prendre dans ce cas : simplement, garder un peu de distance entre Valérie et les autres comme on l’a toujours fait en de telles circonstances.


Ne serait-il pas temps de dénoncer cette propagande mensongère des dirigeants de nombreux pays occidentaux et d’essayer d’atténuer l’hystérie collective qu’elle a pu déclencher dans une partie importante de la population ?
Ces dirigeants et leurs conseillers auront-ils enfin le courage d’avouer qu’ils ont sur réagi à un virus plutôt bénin ?
Pour que la vérité éclate, faudra-t-il que des associations comme les ONG intentent des actions en justice contre tous ceux qui ont menti et apeurés les gens ?
M’enfin, les gens ne peuvent-ils comprendre qu’on ne vit plus (*3) si on veut se protéger de tout et de son contraire ?

(*1) Rappelons nous : il fallait absolument nous faire vacciner, non pas pour nous mêmes mais par solidarité et pour la protection des autres dont les plus anciens ! Dans cet épisode, on constate que cette soi-disant solidarité a explosé !

(*2) Les tests PCR du covid sont très sensibles ; ils détectent la moindre trace d’ADN du virus, ce qui ne signifie pas que l’on soit malade. D’ailleurs, les médecins ont dû inventer le terme d’asymptomatique pour expliquer tant bien que mal cette anomalie du test.

(*3) L’un des plus grands plaisirs de la vie c’est de partager une activité avec les autres ; à l’inverse celui qui se protège et s’isole sous l'emprise de la peur, est en train de mourir à petit feu.

Intéressant !
A écouter largement pour bien comprendre la production pharmaceutique américaine

France 2 dénonce les pratiques de Pfizer

France 2 a diffusé le 4 mai 2023, tardivement une émission sur les pratiques du laboratoire Pfizer.
On y a appris que ce laboratoire :
- a testé un médicament sur des patients africains sans leur consentement, que ce médicament avait des effets indésirables si graves qu’il a été retiré du marché,
- a utilisé et utilise encore des personnalités scientifiques qu’il rémunère pour faire la promotion des ses médicaments ou vaccins,
- qu’il a en quelque sorte racketté les pays riches en leur vendant très cher (*1) le vaccin anti covid.

En fin d’émission, le professeur Fischer, choisi par Macron pour encourager la vaccination anti covid a été incapable de répondre franchement et clairement aux questions posées par le journaliste.
Par exemple il a répondu :
- que le prix du vaccin Pfizer n’était pas si excessif compte tenu des recherches préalables,
- qu’il était assez normal que les tractations entre l’UE et Pfizer soient tenues secrètes et que les contrats ne soient pas rendus publics,
- il a minimisé les effets indésirables du vaccin et s’est retranché sur son ignorance des faits au moment de la grande diffusion du vaccin,
- il a affirmé péremptoirement que les vaccins avaient sauvé des millions de vie (*2) …

Encore merci à France 2 d’avoir dénoncé les pratiques des dirigeants de Pfizer, d’avoir bien montré la soumission des chefs d’états occidentaux aux injonctions de la firme Pfizer !
Il est regrettable de constater la couardise de ces dirigeants qui ont à leur tour fait peur à leurs peuples pour mieux écouler des centaines de millions de doses de vaccin fort coûteux.
France 2 n’a pas rappelé la pression sur les gens obtenue par le port des masques, le couvre feux, le confinement, le passe sanitaire … Dommage, mais nous n’avons rien oublié !
France 2 n’a pas évoqué la très relative efficacité de ce vaccin, ce qui avait été montré un peu plus tôt par une émission sur Arte.

Espérons que les français et les terriens en général se souviendront de cette manipulation menée par les dirigeants financiers du monde. Ce souvenir cuisant a déjà quelques effets rebonds : de nombreux français sont devenus suspicieux à l’égard des vaccins contre la grippe, le covid ou encore le papillomavirus !
Il ne s’agit pas de remettre en cause la grande avancée médicale que sont les vaccins. Mais il s’agit d’éviter à tout prix que des pseudos vaccins inefficaces soient le prétexte d’enrichissement de laboratoires et de personnalités qui se comportent comme une véritable mafia.

(*1) le coût de fabrication d’une dose de vaccin anti covid est légèrement inférieure à 1 euro ; la dose a été vendue à l’UE et au gouvernement français à près de 20 euros, soit une marge de 2000 % ! En général une marge de 5 % est suffisante pour obtenir la rentabilité ; pour les péages d’autoroute, la marge de Vinci et consorts est réputée excessive : elle est de 12 %.

(*2) de nombreux pays dans le monde, en Afrique et en Amérique du sud n’ont pas pu vacciner leur population contre le covid ; or il n’y a pas eu une hécatombe de mortalité, loin de là ! Il semble même qu’il n’y a pas eu pandémie covid quand on regarde les chiffres de mortalité publiés sur le site de la Banque mondiale. Il est donc faux d’affirmer que le vaccin a sauvé des millions de vies.

30 mars 2023 La HAS donne son accord à la réintégration des soignants non vaccinés Covid
Enfin ... mais le décret d'application tarde à venir !
👉 Voir article commenté du Nouvel Obs à ce sujet

25 mars 2023 Pfizer menace le gouvernement canadien
Pfizer ne lâche rien. Mis sous pression, depuis deux ans, par les citoyens européens qui lui demandent de dévoiler le contenu des contrats de vaccins signés avec la Commission Européenne, le laboratoire américain ne compte pas céder et fait bloc pour empêcher que ces contrats de plusieurs milliards de dollars ne soient rendus publics. Ni en Europe, ni ailleurs.
C’est en tout cas la révélation faite, ce 25 mars, par le média Western Standard qui nous apprend que des députés canadiens qui avaient exigé que les contrats de vaccins signés avec Pfizer soient publiés ont été déboutés par le laboratoire américain qui s’y oppose fermement.
Et ce n’est pas tout. Pfizer impose ses conditions. En effet, à en croire la source, le laboratoire américain a décidé de ne rendre public ces infos que dans le cas suivant : réunion secrète avec le comité des Comptes Publics durant laquelle l’usage de téléphones, de caméras et de bloc-notes sera strictement interdit.
S’adressant au gouvernement canadien, la présidente du groupe Pfizer au Canada, Najah Sampson, prévient. « La publication de nos contrats confidentiels relèverait d’un usage extraordinaire de l’autorité. Nous vous prions de bien vouloir prendre en compte notre position avant de créer une situation qui pourrait avoir des conséquences imprévues sur l’image du Canada. Ceci enverrait un message très fort aux partenaires économiques et aux entreprises qui cherchent à investir dans ce pays que la protection des contrats confidentiels négociés de bonne foi avec le gouvernement fédéral canadien peut être violée à tout moment », avertit-elle.
Cheikh Dieng

Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature".
Contact : cheikhdieng05@gmail.com

Qui sommes nous ?
Nous sommes un collectif de citoyens, habitants de Saint Quentin en Yvelines, préoccupés par les orientations prises par nos gouvernants pour faire face à la crise sanitaire.

Sur ce site, vous trouverez des informations que les médias classiques occultent ou censurent.
Visitez les différentes rubriques, cliquez sur les flèches de navigation si besoin, explorez, lisez, écoutez ...

Utilisez le bouton Recherche pour retrouver une information sur le site:
par exemple, recherchez ... covid et philosophie

À vous, par la suite, de vous faire une opinion et de prendre vos propres décisions.

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire
Albert Einstein

COVID 19 Ce que révèlent les chiffres officiels
Mortalité, tests, vaccins, hôpitaux, la vérité émerge

Résumé du livre de Pierre Chaillot (publié en janvier 2023)

Pierre Chaillot est statisticien. Il expose dans ce livre les résultats de ses analyses à partir de données sourcées officielles incontestables. Ses conclusions sont stupéfiantes parce qu’elles écroulent la propagande du gouvernement.
Le livre est organisé en chapitres ou plus exactement en questions :
👉 Voir le résumé ici

Dossier sur les soignants
Qui sont-ils et quel est leur nombre, Quelle est leur répartition sur le pays, Quelle évolution prévisible dans le système sanitaire de la France ?
👉 le dossier soignants est à lire ici

Point protocole sanitaire rentrée 2022 : attention aux abus des établissements !
👉 détails ici, dont protocole sanitaire en vigueur
👉 Albert Burla PDG de Pfizer à Davos, face aux journalistes !